Coordination ROC Genève

La réunion de du 8.12.19 aura lieu ce dimanche au chemin Venel 5 (Champel, terminus du bus TPG 35, tout près de l’Hôpital Beau-Séjour).

Nos réunions sont ouvertes à tout-e-s. Les nouveaux visages sont bienvenus. Le père Fouettard est déjà parti.

Café décroissance 8 janvier 2018 – Quand la PUB achète nos villes

Reportage de Viviane de Laveleye, 26′, Belgique, 2017

Bruxelles a vu arriver en 2017 sur ses trottoirs les écrans led de Clear Channel (On a les même à Lausanne, ndlr). Ces écrans digitaux viennent s’ajouter au flot d’affiches publicitaires qui nous accompagnent au quotidien lors de nos déambulations urbaines. À la différence de la publicité télévisée, radio, papier ou web qui est conditionnée à une démarche de consommation du média en question, la publicité dans l’espace public impose sa présence à tous et à tout moment. Ses recettes sont certes une source de revenus pour les communes, les afficheurs et les annonceurs. Toutefois, le citoyen, cible de cette publicité, ne devrait-il pas avoir son mot à dire quant à l’utilisation qui est faite de son cerveau plutôt que de laisser la ville, les gestionnaires de mobilier urbain et les publicitaires faire leurs affaires à ses dépens ?

Après la projection et pour donner un écho plus local à la thématique, nous accueillerons des membres du Collectif de Libération de l’Invasion Publicitaire (CLIP) qui viendrons nous présenter leurs activités et pourquoi pas vous donner envie de passer à l’action!

Informations pratiques:

La soirée est organisée par le Réseau Objection de Croissance – Vaud (ROC-VD) en partenariat avec Pôle Sud. Le débat continue de manière informelle autour d’un repas canadien. L’idée est que chacun amène un petit quelque chose à partager. Vous pouvez également acheter un verre au bar.

Entrée libre, chapeau.

Café décroissance 4 décembre 2018 – Au delà des lignes rouges

Au delà des lignes rouges

de Luciano Ibarra, VF, 90′, Pays-Bas, 2016. (Photo : cinerebelde.org)

Des mines rhénanes de lignite à ciel ouvert au port d’Amsterdam ou dans les rues de Paris pendant le sommet mondial sur le climat (COP21), la lutte pour la justice climatique s’ouvre sur de nouveaux fronts. «Au-delà des lignes rouges» retrace l’histoire d’un mouvement grandissant qui clame « ça suffit, jusqu’ici et pas plus loin!», qui commet des actes de désobéissance civile et prend la transition vers un monde plus juste et soutenable dans ses propres mains.

Après la projection et pour donner un écho plus local à la thématique, nous accueillerons des membres du groupe Lausanne Action Climat (LAC) qui viendrons nous présenter leurs activités et pourquoi pas vous donner envie de passer à l’action!

Informations pratiques:

La soirée est organisée par le Réseau Objection de Croissance – Vaud (ROC-VD) en partenariat avec Pôle Sud. Le débat continue de manière informelle autour d’un repas canadien. L’idée est que chacun amène un petit quelque chose à partager. Vous pouvez également acheter un verre au bar.

Entrée libre, chapeau

 

Café décroissance 2 octobre 2018 – 19h à Pôle Sud

Entre culture et agriculture : être paysan et indigène dans les Andes aujourd’hui

Screenshot (3)

Venez découvrir en image, en saveurs et en musique une autre forme forme d’agir et de penser l’écologie et la décroissance, en compagnie de deux membres d’une communauté native quechua (Akchiq Pacha, Pérou). Au-delà des grands concept et si proches à la fois, nos visiteurs vous ouvriront les portes de leur quotidien dans les hauteurs de la Cordillère Blanche, et partageront avec vous leurs joies, leurs peines, leurs doutes et leurs victoires.

Proposée, animée et traduite par l’anthropologue Michael Posse, la soirée débutera par une contextualisation générale présentant les enjeux d’une modernisation agressive en cours dont les mécanismes s’inscrivent en continuité d’une grammaire coloniale : expropriation et exploitation minière, négation identitaire et dépossession culturelle, missionnariat religieux, exode rural massif et altération des écosystèmes sauvages et cultivés.

Une deuxième partie sera consacrée à l’engagement du regroupement agro-communautaire Akchiq Pacha, qui oeuvre sous forme de collectif depuis quelques années pour offrir un avenir différent aux innombrables familles dépossédées de leurs terres et de leurs traditions. Au coeur de cet engagement se joue la transmission des pratiques et des savoirs ancestraux (linguistiques, agricoles, musicaux, alimentaires) face aux contraintes et aux exigences du contexte actuel, qui peut paradoxalement aussi ouvrir à de nouveaux possibles.

Agrémentée de chants et de musiques traditionnelles andines, la présentation sera suivie d’un moment d’échange avec le public, avant de se terminer avec une dégustation de produits typiques des Andes autour d’une table d’exposition de l’artisanat indigène, de photographies et de semences.

Possibilité de devenir marraine/parrain d’honneur de l’association Akchiq Pacha sur place.

Intervenants :

  • Grower Nolasco Vergara (Ancash, Pérou)
  • Freddy Meneses Cuadros (Huancavelica, Pérou)
  • Michael Posse (Ferme du Petit Bochet – Gimel, Suisse)

Café décroissance 4 septembre 2018 – La désobéissance civile

banniere-decroissance-escargot39468524_2030103423753599_2173863569060265984_oPeut-on légitimer le recours à des actes de désobéissance civile dans nos démocraties contemporaines ?

Clémence Demay, doctorante à la faculté de droit de l’UNIL, partagera ses connaissances et l’état de ses réflexions sur différentes questions soulevées par les actions dites « de désobéissance civile ». Elle commencera par définir plus précisément ce qui est visé par le terme de désobéissance civile en évoquant les différents penseurs et penseuses politiques qui ont aidé à façonner ce concept et en recourant à des exemples de grandes campagnes de désobéissance civile (pour les droits civiques, faucheurs d’OGM, etc.).

Dans un deuxième temps, nous réfléchirons aux possibilités de justifier en démocratie le recours à de tels actes et l’intérêt ou les limites qu’il peut y avoir aujourd’hui à recourir à ce mode d’action. L’accent sera mis de manière particulière sur les liens qui peuvent exister entre cette forme de militantisme et l’objection de croissance ou la « désobéissance climatique ».

Enfin, nous pourrons évoquer les problématiques juridiques qui sont engendrées par le recours à ce mode d’action sous l’angle du droit suisse. Cette présentation sera suivie d’un moment d’échanges d’idées et de partage d’expériences.

Informations pratiques
La soirée est organisée par le Réseau Objection de Croissance – Vaud (ROC-VD) en partenariat avec Pôle Sud. Le débat continue de manière informelle autour d’un repas canadien. L’idée est que chacun amène un petit quelque chose à partager. Vous pouvez également acheter un verre au bar.

Entrée libre, chapeau.