Fribourg: Soirée de soutien au FLIP

S’opposer au système marchand peut coûter cher… Et pour continuer la lutte, le FLIP (Front de Libération de l’Invasion Publicitaire) a besoin de votre soutien !

Jeudi 11 février à 19h à la Coutellerie​, Grand-Fontaine 1, à Fribourg
venez nombreux et nombreuses soutenir le​s trois personnes amendées ​lors de la dernière action de bâchage (le 28 novembre, journée sans achat).

​ Au ​programme :

– Dès 19h, ​souper de soutien​  à prix libre
– 20h,
projection anti-pub​ et débat​
– dès 21h, concert engagé : Onimo assure l’animation musicale de cette soirée festive !

Que fait le FLIP ?
Par des actions de rues et à l’échelle politique, le Front de Libération de l’Invasion Publicitaire (FLIP) dénonce  l’emprise de l’industrie publicitaire sur notre quotidien. En s’imposant à chacun avec un matraquage de chaque instant, la pub pollue nos esprits. Elle nous aveugle sur les conditions réelles de production des marchandises qu’elle vante et sur les conséquences sociales et écologiques de notre hyperconsommation. La publicité n’a qu’une seule raison d’être : nous pousser à l’acte d’achat, par tous les moyens et en tous lieux. Par ses techniques de manipulation, elle assèche notre imaginaire et voudrait nous faire croire que le bonheur dépend de notre pouvoir d’achat.


Le FLIP revendique une liberté de réception qui nous est niée aujourd’hui. Les panneaux publicitaires constituent un bien commun, un espace d’expression qui doit être rendu aux habitantEs et remis au service non pas de l’économie et de la société de consommation, mais du vivre ensemble.
Laissons-la publicité à celles et ceux qui la réclament : notre regard n’est pas à vendre ​!​

Michel-Maxime-Egger

Café décroissance – Ecopsychologie : à l’écoute des voix de la terre

Nous sommes heureuses et heureux de vous convier le mardi 2 février, comme d’habitude à 19h à Pôle Sud à Lausanne pour notre Café Décroissance qui aura comme thème :

Ecopsychologie : à l’écoute des voix de la terre

Pourquoi un tel fossé entre l’information sur les maux de la planète et l’insuffisance des changements de comportement ? Quelles sont les racines – historiques et psychiques – des relations déséquilibrées entre l’être humain et la nature ? Mouvement développé avant tout dans le monde anglo-saxon, l’écopsychologie explore ces questions en profondeur. Elle propose des pistes – théoriques et pratiques – pour nous reconnecter avec la Terre, en honorant notre peine pour le monde, changeant notre regard sur les autres qu’humains, découvrant les dimensions écologiques de notre moi et de notre inconscient. Une contribution forte pour la transition – intérieure et extérieure – vers une société qui respecte la toile de la vie plutôt qu’elle ne la détruit.

Conférence suivie d’un moment d’échanges et d’exercices de « travail qui relie ».

Intervenant

Michel Maxime Egger, auteur de « Soigner l’esprit, guérir la Terre. Introduction à l’écopsychologie » (Labor et Fides, 2015)

Informations pratiques

La soirée est organisée par le Réseau Objection de Croissance – Vaud (ROC-VD) en partenariat avec Pôle Sud.

Le débat continue de manière informelle autour d’une soupe que le ROC-VD vous prépare. L’idée est que nous nous chargeons de cette soupe, et que vous apportiez, si vous le désirez, de quoi la compléter. Vous pouvez également acheter un verre au bar.

LA MALADIE DE L’ACTION. Une autre vision du travail

Le 21 janvier 2016, 20h, au centre le Phénix, rue des Alpes 7, Fribourg

Café-décroissance avec Yvan Mudry, journaliste et auteur de « Adieu l’économie »,
« L’argent trompeur » et « La maladie de l’action »

FR_mudryA croire les économistes, l’action et l’engagement productif seraient le moteur de tout progrès et la clé de l’épanouissement personnel. Or, aujourd’hui l’emploi est souvent une source de multiples souffrances – tant pour ceux qui en ont un que pour ceux qui en cherchent. Les individus souffrent toujours plus du manque de temps et ont le sentiment de devoir courir toujours plus vite, non pas pour atteindre un objectif, mais simplement pour rester sur place. Qu’est-ce qui a donc mal tourné et comment changer les choses ? Comment sortir du piège de l’activisme et se défaire de cette soif de travail et d’action qui transforme tant de vies en une course insensée ?

Affiche… (.pdf)

Café Décroissance: Les courants de l’écologie – soirée participative

Nous sommes heureuses et heureux de vous convier le mardi 12 janvier, à 19h à Pôle Sud à Lausanne pour le premier Café Décroissance de l’année qui aura pour thème : « Les courants de l’écologie »

Écologie profonde ou politique, initiatives des Villes en Transition ou des Colibris, décroissance ou permaculture: les mouvements sociaux et les écoles de pensée directement ou indirectement liés à la décroissance sont multiples et divers. Il est souvent difficile de les distinguer et de les nommer sans équivoque.

Pour ce café décroissance, nous n’avons invité ni grand penseur, ni professeur d’université. En vue de sortir d’une logique de « consommation des idées » et se réapproprier des outils d’auto-formation et d’éducation populaire, nous vous invitons à participer à des exercices interactifs qui vous feront découvrir les différents courants de l’écologie et mieux comprendre leurs fondements et leur portée. Venez donc l’esprit ouvert, prêt à réfléchir, discuter et participer.

La soirée est organisée par le ROC-VD dans le cadre de ses « cafés décroissance » en partenariat avec Pôle Sud.

Informations pratiques :
Le débat continue de manière informelle autour d’une soupe que le ROC-VD vous prépare. L’idée est que nous nous chargeons de cette soupe, et que vous apportiez, si vous le désirez, de quoi compléter cette soupe. Vous pourrez également acheter un verre au bar.

Lehmann_couv_Ecologie

Café Décroissance: Présentation du livre Vivre dans un monde fini

Nous sommes heureuses et heureux de vous convier le 1 décembre, comme d’habitude à 19h à Pôle Sud à Lausanne pour notre Café Décroissance qui aura comme thème :

La présentation du livre Vivre dans un monde fini. Lehmann_couv_Ecologie

Ce livre regroupe des textes représentatifs de la pensée de Pierre Lehmann,  écrits entre 1977 et 2013, sélectionnés et présentés par Philippe Huguenin, sur la base d’un travail d’archivage de François Iselin.

Au début de sa carrière, Pierre Lehmann a exercé sa profession  dans de grandes sociétés industrielles où il a pu constater les aberrations de notre système productiviste. Cette prise de conscience l’a conduit à dénoncer sans relâche les dangers de l’emprise du monde économique sur la société et les menaces qui il fait peser sur la vie et l’humanité.

Expert reconnu pour dénoncer les méfaits du nucléaire, il a élargi sa réflexion à d’autres sujets, comme l’assurance maladie obligatoire, le progrès technologique et la recherche scientifique, l’exercice du pouvoir, la démographie, l’armée et plus récemment la décroissance. (Pour plus d’information sur Pierre Lehmann, veillez lire le texte que vous trouvez en pièce jointe).

*Le livre sera présenté par les intervenants suivants :*

Philippe Huguenin, ingénieur et éducateur en énergie, est engagé dans des projets visant à l’autonomie énergétique, a été membre de la rédaction de Moins !

et Pierre Lehmann, ingénieur physicien, a participé à la fin des années  ’50 au programme nucléaire suisse, a ensuite travaillé pour une grosse société de prospection pétrolière avant de fonder un bureau d’étude en conseil et analyse de l’environnement à Vevey.

*Informations pratiques :*

Après une brève introduction, nous proposerons au public de former plusieurs groupes pour discuter de quelques thématiques abordées par Pierre Lehmann dans son livre : comment ces questions sont-elles abordées par le mouvement de la décroissance et quels sont aujourd’hui les obstacles à leur mise en place ?

Le débat continue de manière informelle autour d’une soupe canadienne que le ROC-VD vous prépare. L’idée est que nous nous chargeons de cette soupe, et que vous apportiez, si vous le désirez, de quoi compléter cette soupe. Vous pourrez également acheter un verre au bar.

*Organisation :*

La soirée est organisée par le ROC-VD dans le cadre de ses « cafés décroissance » en partenariat avec Pôle Sud.

 

ONE M€$$€ SHOW

Vendredi 20 novembre, à 19h, à la Salle de la Lenda FR_affiche_one-mess-show

(en Basse-ville de Fribourg, en face de l’église des Augustins),

le ROC-FR a l’immense privilège d’accueillir rien moins que Sa Sainteté le Pape de l’Eglise de la Très Sainte Consommation. Avec son One-M€$$€-Show, un spectacle hybride mêlant théâtre participatif, liturgie et humour corrosif, Alessandro di Giuseppe, acteur et militant antipub lillois, envoûte la salle pour célébrer le Dieu Argent avec des prières et des chants, faire revenir la croissance et sauver les riches.

Venez communier avec nous! Entrée libre et collation à suivre.

(Pour imprimer l’affiche: affiche)

Pub et com à l’assaut des consommateurs

Nous sommes heureuses et heureux de vous convier mardi prochain, le 3 novembre 2015,

comme d’habitude à 19h à Pôle Sud à Lausanne pour notre Café Décroissance qui aura comme thème :

Soirée-débat autour de l’agression publicitaire et des moyens d’y résister,

ROC-VD_FLIP_3nov2015

animée par Mathilde Jordan, membre du F-L-I-P
(Front de Libération de l’Invasion Publicitaire: www.f-l-i-p.org )

et Mirko Locatelli, membre du F-L-I-P et de la rédaction du journal Moins! (www.achetezmoins.ch)

Chaque jour, nous sommes exposéEs à plusieurs centaines de messages commerciaux qui rivalisent en agressivité pour parvenir à s’imposer à notre attention. Si l’affichage publicitaire n’est de loin pas le seul responsable de cette pollution visuelle, il demeure l’un des trop rares domaines dans lesquels les habitantEs d’une ville possèdent de véritables marges d’action. À nous de nous en servir pour revendiquer un droit de non-réception et pour proposer d’autres usages de ces espaces publics, au service non pas de l’économie et de la société de consommation, mais du vivre ensemble.

Après une première partie d’introduction aux misères de l’industrie publicitaire et ses conséquences sociales et écologiques presentée par les membres du FLIP, cet atelier de résistance à la pub-trefaction de l’espace public propose aux participantEs de réfléchir ensemble aux différentes actions possibles pour s’y opposer activement en vue de la journée sans achat du 28 novembre 2015.

Organisation : La soirée est organisée par le ROC-VD dans le cadre de ses « cafés décroissance » en partenariat avec Pôle Sud.

Informations pratiques : Le débat continue de manière informelle autour d’une soupe que le ROC-VD vous prépare. L’idée est que nous nous chargeons de cette soupe, et que vous apportiez, si vous le désirez, de quoi compléter cette soupe. Vous pourrez également acheter un verre au bar.

N’hésitez pas à en parler autour de vous, merci ! Au plaisir de vous retrouver nombreuses et nombreux,

Café décroissance avec Paul ARIES

Centre le Phénix, Rue des Alpes 7, Fribourg

LES CLASSES POPULAIRES AU SECOURS DE LA PLANÈTE

Modération : ALAIN MAILLARD

« J’ai envie de pousser un coup de gueule contre l’idée qu’il n’y aurait rien de bon à attendre des gens affiche-U2C-A3-paul aries-juin2013ordinaires au regard de la situation écologique. C’est à qui dénoncera le plus vertement leur rêve de grand écran de télévision, leurs vieilles voitures polluantes, leurs logements mal isolés, leurs achats dans les hypermarchés,  etc. Ce mépris des milieux populaires ne résiste pourtant pas à l’analyse. Tous les indicateurs prouvent que les milieux populaires ont une bien meilleure empreinte écologique que le reste de la population.

Ce n’est pas d’abord parce qu’ils sont plus pauvres que les milieux populaires ont un meilleur bilan carbone mais parce qu’ils ont (encore) d’autres modes de vie. Les gens ordinaires entretiennent d’autres rapports au travail, à la consommation, au temps, à l’espace, à la nature, au temps libre, à la maladie, au vieillissement, à la mort donc à la vie. Il est temps de les remettre en valeur. »

Auteur de nombreux ouvrages, orateur hors pair et rédacteur en chef de la revue les Z’Indigné(e)s, Paul Ariès allie une critique perçante du système productiviste à la capacité de dessiner de nouveaux horizons pour une société soutenable et souhaitable. Dans ce dernier livre, Ecologie et cultures populaires ce sont les modes de vie des classe populaires qui offrent à l’auteur des nouveaux raisons pour ne pas baisser les bras face à la barbarie du système économique. 

Une rencontre organisée en collaboration avec SEPT.info, à ne pas manquer!

La décroissance à l’échelle locale

Café décroissance

Mercredi 9 septembre, 20h
Centre le Phénix (Rue des Alpes 7, Fribourg)

avec Yvan Luccarini,
rédacteur de Moins !

Mot-obus, la décroissance est-elle encore une idée qui fait peur ? Pour la plupart des économistes, sans doute. Pour les citoyen-ne-s, peut-être pas. Après un premier résultat encourageant lors des élections communales en 2011, en juillet dernier Yvan Luccarini est arrivé à 7 (sept !) voix près de l’élection à la municipalité, avec un programme ouvertement décroissant. Quels ont été les thèmes porteurs de sa campagne ? Comment explique-t-on un tel exploit ? Quelles difficultés rencontre-t-il un objecteur de croissance qui se lance dans le jeu de la politique politicienne ? Le ROC-Fribourg vous invite à un café décroissance résolument engagé !
www.achetezmoins.chLe flyer, pdf