Archives du mot-clé économie

Marché Gratuit et soirée sur le partage

Marché_Gratuit_ROC-PoleSUD

Le ROC Vaud est heureux de vous inviter à son Marché Gratuit (cf. affiche ci-dessus) le mardi 7 avril 2015 à Pôle Sud.

En effet, à la place de notre traditionnel Café Décroissance mensuel, nous vous invitons à une soirée spéciale sur le thème du partage.

Cette fois-ci, il n’y aura pas de long discours mais une introduction à quelques initiatives régionales de partage suivie d’un marché gratuit.

Programme de la soirée :

19h: Présentations des initiatives locales

Collectif Entropia (Nyon)
– Systèmes d’échanges locaux (SEL de Lausanne)
– Association Viv(r)e la gratuité (Vevey)
Autocollant Pumpipumpe – Suisse Romande

20h: Marché gratuit autour d’une soupe canadienne.

Venez avec ce dont vous n’avez plus besoin, ou les mains vides, partez avec ce qui vous sera utile. Au marché gratuit, il n’y a pas d’échange d’argent, ni même de troc. On donne et reçoit sans obligation de réciprocité. Il ne s’agit pas d’un débarras. A la fin de la soirée, chacun récupère ses objets qui n’ont pas trouvé preneur.

Pendant cette soirée, nous partagerons comme d’habitude une soupe. L’idée est que nous nous chargeons de cette soupe, et que vous apportiez, si vous le désirez, de quoi la compléter. Vous pouvez également acheter un verre au bar.

La soirée est organisée par le Réseau Objection de Croissance – Vaud (ROC-VD) en partenariat avec Pôle Sud, centre socioculturel de l’Union Syndicale Vaudoise.

Au plaisir de vous retrouver nombreux et nombreuses!

 

Moins de biens, plus de liens

Un des slogans de la décroissance est « Moins de biens, plus de liens« .

Ce slogan signifie que ce qui compte dans la vie, ce n’est pas d’accumuler le plus possible de biens matériels mais d’avoir des liens sociaux.

CostardOr, « notre » société de consommation est basée sur l’individualisme. Pour vendre un maximum d’objets, il faut que chacun ait son propre objet.

Chacun a son propre aspirateur, son propre four à raclette, sa propre voiture, son propre costard…

Mais ce n’est pas l’avis des objecteurs de croissance.

A la place d’une économie de consommation (et donc aussi de productivisme) nous sommes favorable à une économie de fonctionnalité.

Une économie dans laquelle on échange des droits d’usage sur des objets plutôt que les objets eux-mêmes.

Lire la suite