Journée sans achat 2013 : Grand Concours de la Publicité Nuisible

logo décroissance ROC

Journée sans achat 2013

« Grand Concours de la Publicité Nuisible »

Visite Guidée et remise des prix Samedi 30 novembre

11:00 Rendez-vous et discussion au Bistrot « la Petite Reine »

Place de Montbrillant (en face de la billeterie des CFF) GENEVE

Départ de la visite : 11:15

 

Lors de la journée sans achats 2013, le Réseau Objection de Croissance de Genève (ROC-GE) propose une action visant à dénoncer la vente de notre attention, de notre temps, et de notre imagination par la publicité dans les espaces publics.

Nous vous invitons à une promenade commentée dans la galerie des panneaux publicitaires les plus nuisibles pour la santé sociale, physique ou environnementale.

Le premier prix sera décerné solennellement, entre 11:45 et 12:00.

Le ROC-GE trouve affligeant que des services publics, comme les CFF et les TPG, se prêtent à la logique commerciale publicitaire sans le consentement des citoyens. Si pour les publicités dans la presse, à la télévision ou dans des espaces privés, nous gardons la liberté de les éviter (nous pouvons ne pas acheter tel journal ou éteindre le poste), par contre, sur un quai de gare, dans une salle d’attente ou un abribus, nous n’avons pas ce choix. Captifs, nous sommes forcés de regarder les affiches qui nous entourent. Des alternatives à une publicité indiscriminée, dictée par la seule logique commerciale, existent. Elles seront discutées lors de notre visite.

 

Dans cette période de fêtes, notre action vise à faire réfléchir sur notre rapport à la consommation, à l’argent et aux objets.

  • La consommation : la société de consommation est une société de consolation. Elle propose le plus-avoir pour compenser notre mal-être. Elle alimente une chaine de faux besoins et de désirs jamais satisfaits.
  • L’argent: ce qui n’a pas de prix n’a pas de valeur. Avec ce principe marchand, on est en train de détruire le bien commun de l’humanité: la nature, les liens sociaux, la culture.
  • Les objets: en programmant leur obsolescence et les pseudo-innovations, on stimule leur abandon précoce et leur remplacement accéléré.

Les objecteurs de croissance sont convaincus que la poursuite de la croissance économique est incompatible avec les ressources limitées de la planète.
Un autre mode de vie est possible : en partageant mieux le travail, en réduisant les écarts de richesse, en vivant plus simplement, en disposant de plus de temps libre.
Le monde qu’on aura ainsi construit ensemble sera plus sûr, plus beau et plus juste.

 

Informations :         rocge@decroissance.ch  –  www.decroissance.ch/roc-ge

Lucas Luisoni :             079 290 59 45              Envoyer un courriel

Pietro Majno :              079 55 37 710              Envoyer un courriel

Julien Cart :                 076 224 12 70               Envoyer un courriel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *