Café décroissance 19 février 2019 – Deep Green Resistance

Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - 19/02/2019
19 h 00 min - 21 h 00 min

Emplacement
Pôle-sud

Catégories


Deep Green Resistance est à la fois une analyse, une stratégie et une organisation unique en son genre. Son analyse expose la civilisation comme la principale institution responsable de la destruction de la vie sur Terre. Sa stratégie constitue un plan concret visant à mettre un terme à cette destruction. Et en tant qu’organisation, Deep Green Resistance participe à la concrétisation de cette stratégie.

L’objectif de DGR est ainsi de priver les riches de leur capacité à voler les pauvres, et les puissants de leur capacité à détruire la planète. Vaste entreprise, certes, mais il faut bien comprendre que cela peut être fait. La civilisation industrielle peut être entravée.

DGR est une organisation légale qui encourage le recours à l’action directe dans le combat pour sauver la planète. Nous affirmons aussi la nécessité d’un mouvement de résistance clandestin en mesure de cibler les infrastructures stratégiques de la société industrielle. Cela dit, ces actions, seules, ne garantissent pas un juste dénouement. Toute stratégie dont l’objectif est un futur viable devrait également inclure un appel à l’édification de démocraties directes basées sur le respect des droits humains et sur des cultures matériellement soutenables.

Je ne nie pas avoir planifié du sabotage. Mais je ne l’ai pas planifié dans un esprit de témérité, ni par amour de la violence. Je l’ai planifié après avoir constaté calmement et sobrement de la situation politique qui se présentait après beaucoup d’années de tyrannie, d’exploitation et d’oppression de mon peuple par les Blancs.

Nelson Mandela

Intervenants

Pour présenter ce mouvement, nous recevrons Nicolas Casaux et Kevin Haddock, membres de DGR-France et animateurs du site Le Partage, critique socio-écologique radicale.

Informations pratiques

La soirée est organisée par le Réseau Objection de Croissance – Vaud (ROC-VD) en partenariat avec Pôle Sud. Le débat continue de manière informelle autour d’un repas canadien. L’idée est que chacun amène un petit quelque chose à partager. Vous pouvez également acheter un verre au bar.

Entrée libre, chapeau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × quatre =