Café décroissance 8 janvier 2018 – Quand la PUB achète nos villes

Reportage de Viviane de Laveleye, 26′, Belgique, 2017

Bruxelles a vu arriver en 2017 sur ses trottoirs les écrans led de Clear Channel (On a les même à Lausanne, ndlr). Ces écrans digitaux viennent s’ajouter au flot d’affiches publicitaires qui nous accompagnent au quotidien lors de nos déambulations urbaines. À la différence de la publicité télévisée, radio, papier ou web qui est conditionnée à une démarche de consommation du média en question, la publicité dans l’espace public impose sa présence à tous et à tout moment. Ses recettes sont certes une source de revenus pour les communes, les afficheurs et les annonceurs. Toutefois, le citoyen, cible de cette publicité, ne devrait-il pas avoir son mot à dire quant à l’utilisation qui est faite de son cerveau plutôt que de laisser la ville, les gestionnaires de mobilier urbain et les publicitaires faire leurs affaires à ses dépens ?

Après la projection et pour donner un écho plus local à la thématique, nous accueillerons des membres du Collectif de Libération de l’Invasion Publicitaire (CLIP) qui viendrons nous présenter leurs activités et pourquoi pas vous donner envie de passer à l’action!

Informations pratiques:

La soirée est organisée par le Réseau Objection de Croissance – Vaud (ROC-VD) en partenariat avec Pôle Sud. Le débat continue de manière informelle autour d’un repas canadien. L’idée est que chacun amène un petit quelque chose à partager. Vous pouvez également acheter un verre au bar.

Entrée libre, chapeau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 − six =