Archives mensuelles : janvier 2016

Michel-Maxime-Egger

Café décroissance – Ecopsychologie : à l’écoute des voix de la terre

Nous sommes heureuses et heureux de vous convier le mardi 2 février, comme d’habitude à 19h à Pôle Sud à Lausanne pour notre Café Décroissance qui aura comme thème :

Ecopsychologie : à l’écoute des voix de la terre

Pourquoi un tel fossé entre l’information sur les maux de la planète et l’insuffisance des changements de comportement ? Quelles sont les racines – historiques et psychiques – des relations déséquilibrées entre l’être humain et la nature ? Mouvement développé avant tout dans le monde anglo-saxon, l’écopsychologie explore ces questions en profondeur. Elle propose des pistes – théoriques et pratiques – pour nous reconnecter avec la Terre, en honorant notre peine pour le monde, changeant notre regard sur les autres qu’humains, découvrant les dimensions écologiques de notre moi et de notre inconscient. Une contribution forte pour la transition – intérieure et extérieure – vers une société qui respecte la toile de la vie plutôt qu’elle ne la détruit.

Conférence suivie d’un moment d’échanges et d’exercices de « travail qui relie ».

Intervenant

Michel Maxime Egger, auteur de « Soigner l’esprit, guérir la Terre. Introduction à l’écopsychologie » (Labor et Fides, 2015)

Informations pratiques

La soirée est organisée par le Réseau Objection de Croissance – Vaud (ROC-VD) en partenariat avec Pôle Sud.

Le débat continue de manière informelle autour d’une soupe que le ROC-VD vous prépare. L’idée est que nous nous chargeons de cette soupe, et que vous apportiez, si vous le désirez, de quoi la compléter. Vous pouvez également acheter un verre au bar.

LA MALADIE DE L’ACTION. Une autre vision du travail

Le 21 janvier 2016, 20h, au centre le Phénix, rue des Alpes 7, Fribourg

Café-décroissance avec Yvan Mudry, journaliste et auteur de « Adieu l’économie »,
« L’argent trompeur » et « La maladie de l’action »

FR_mudryA croire les économistes, l’action et l’engagement productif seraient le moteur de tout progrès et la clé de l’épanouissement personnel. Or, aujourd’hui l’emploi est souvent une source de multiples souffrances – tant pour ceux qui en ont un que pour ceux qui en cherchent. Les individus souffrent toujours plus du manque de temps et ont le sentiment de devoir courir toujours plus vite, non pas pour atteindre un objectif, mais simplement pour rester sur place. Qu’est-ce qui a donc mal tourné et comment changer les choses ? Comment sortir du piège de l’activisme et se défaire de cette soif de travail et d’action qui transforme tant de vies en une course insensée ?

Affiche… (.pdf)

Café Décroissance: Les courants de l’écologie – soirée participative

Nous sommes heureuses et heureux de vous convier le mardi 12 janvier, à 19h à Pôle Sud à Lausanne pour le premier Café Décroissance de l’année qui aura pour thème : « Les courants de l’écologie »

Écologie profonde ou politique, initiatives des Villes en Transition ou des Colibris, décroissance ou permaculture: les mouvements sociaux et les écoles de pensée directement ou indirectement liés à la décroissance sont multiples et divers. Il est souvent difficile de les distinguer et de les nommer sans équivoque.

Pour ce café décroissance, nous n’avons invité ni grand penseur, ni professeur d’université. En vue de sortir d’une logique de « consommation des idées » et se réapproprier des outils d’auto-formation et d’éducation populaire, nous vous invitons à participer à des exercices interactifs qui vous feront découvrir les différents courants de l’écologie et mieux comprendre leurs fondements et leur portée. Venez donc l’esprit ouvert, prêt à réfléchir, discuter et participer.

La soirée est organisée par le ROC-VD dans le cadre de ses « cafés décroissance » en partenariat avec Pôle Sud.

Informations pratiques :
Le débat continue de manière informelle autour d’une soupe que le ROC-VD vous prépare. L’idée est que nous nous chargeons de cette soupe, et que vous apportiez, si vous le désirez, de quoi compléter cette soupe. Vous pourrez également acheter un verre au bar.